Éric Plamondon écrit comme d’autres vont à la pêche.

 

logo_le-droit.png

« Empreint d’images fortes autant que de sang, de sueur, d’humus et d’eau, ce foisonnant roman traite du besoin de savoir d’où on vient pour mieux comprendre où on va. »

— Valérie Lessard, Taqawan d’Eric Plamondon****, Le Droit, Ottawa, 21 juillet 2017.

1442334-quartanier-224-pages.jpg

Publicités

Un vrai « page turner »

taqawan cover copieTaqawan
Éric Plamondon (Le Quartanier)

« Les histoires individuelles font écho à la grande Histoire dans cette fresque se déroulant en 1981. Toujours avec le style auquel il nous a habitués, Éric Plamondon croise le récit de quelques personnages avec des anecdotes historiques et des informations quasi-encyclopédiques. Mais, ici s’ajoute une intrigue, un rythme et une violence qui fait de ce roman un vrai page turner. C’est donc un livre riche en connaissance, mais également en questionnement, puisque l’auteur sonde le rapport à l’autre, les questions identitaires, de même que la place que l’on accorde aux Amérindiens dans notre société. On le lit pour tout ça, et pour cette phrase, qui résonne longtemps après avoir refermé le livre : Au Québec, on a tous du sang indien, si c’est pas dans les veines, c’est sur les mains. »

Audrey Martel, librairie L’Exèdre (Trois-Rivières, Québec)
Les Libraires, 01/05/2017
http://revue.leslibraires.ca/actualites/les-libraires-conseillent/les-libraires-conseillent-mai-2017