Un élan québécois dans les librairies françaises

Ce n’est pas en se reniant que le Québec parvient à une plus grande diffusion en France, mais en renouvelant son regard sur lui-même.

Marc-Olivier Bherer, Le Monde des Livres, vendredi 15 mai 2015, p. 4.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/05/14/un-elan-quebecois-dans-les-librairies-francaises_4633459_3260.html

IMG_4366

EXTRAIT :
Cette ouverture a eu un effet positif sur la littérature québécoise. Ainsi ont pu éclore des voix comme celle de Jocelyne Saucier, l’une des plus puissantes de sa génération, ou d’Eric Plamondon, auteur audacieux d’une trilogie (Hongrie-Hollywood Express, Mayonnaise, et Pomme S). En France, elle a été publiée par Phébus, la maison au tropisme québécois le plus prononcé. Lionel Besnier, qui l’a quittée en décembre, le dit sur le ton de la boutade : « La littérature québécoise ne m’intéresse pas en tant que telle. Ce qui me plaît, c’est la modernité de ses auteurs, leur émancipation face à la culture française, leur capacité d’intégrer des éléments de leur culture anglo-saxonne sans défendre de particularismes. »
Advertisements